À la croisée des chemins

Aujourd'hui j'ai 28 ans. Telle une boucle infinie, on vieillit à toutes les années comme ça. On jase, on fait l'amour, on travaille, on jase qu'il faudrait moins travailler pour avoir le temps de plus faire l'amour et ensuite les années passent et on s'aperçoit que "Oups, si je n'appuie pas sur PAUSE pour regarder autour de moi. Peut-être que je n'aurai jamais plus la chance de voir ce ou ceux qui m'entourent."

Le temps, ça passe vite, les passions font passer ce temps a une vitesse affriolante, c'est de pire en pire en vieillissant:

  • Lorsque l'on a 10 ans. Une année équivaut au 10èeme de notre vie, ce qui la fait paraître très longue pour nos jeunes sens.

  • Par contre à 30 ans (arrondissons)... Une année équivaut qu'au 30ièeme de notre vie entière. Donc logiquement le temps semble avancer 3 fois plus vite.

Où veux-je en venir? Trop de temps gaspillé, loin de ceux que l'ont aiment vraiment, à consommer du divertissement, à nous séparer de la masse, à faire des choix basés sur nos inquiétudes, mais rien de tout cela ne compte vraiment...

Il faut se lever, se mettre à courir les yeux bien ouverts, faire en sorte que chaque choix compte et soit pour le mieux et ne jamais avoir de regrets. Dire haut et fort quand la situation ne nous plait pas. Bref garder le contrôle de nos sens et notre vie.

Je n'oublierai malheureusement jamais cette année de ma vie, car elle m’a pris bien des gens et des relations que j'appréciais vraiment, et ces épreuves furent les plus difficiles...

À 28 ans, on a acquis juste assez d'expérience pour entamer un bon ménage dans notre vie, s'entourer de positif, faire ce qu'on aime et profiter de la vie à fond pour que les prochaines 28 années soient aussi mémorables que celles qu'on vienne de passer.

Niaise pas tabarnak, you live only once.
Live life hard.